Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Walk your talk
  • Walk your talk
  • : Ce blog se veut un espace convivial de réflexion où la liberté d'expression, pamphlétique et poétique, lucide et engagée, y est la bienvenue et la réalité spirituelle une évidence. On y trouvera des thèmes sur la Nature, l'écologie, le devenir de l'humanité et de la planète, intrinsèquement liés, et des femmes et des hommes formidables qui nous aident à nous sentir meilleurs sur cette Terre, Gaia.
  • Contact

Texte Libre

Il n'est rien de constant, excepté le changement.

Bouddha

Recherche

Texte Libre

Texte Libre

Bien que nous apparaissions comme des individus séparés, nous sommes tous reliés à des modèles d'intelligence qui gouvernent le cosmos.

Deepak Chopra

Articles Récents

Texte Libre

Quand le dernier arbre aura été abattu, la dernière rivière empoisonnée, le dernier poisson capturé, alors seulement l'homme blance se rendra compte que l'argent ne se mange pas.

Attribué à un indien Cree.

 

L'homme n'est pas linéaire, mais tout en déploiement, en ramifications. C'est un arbre;

Thédore Monod

Le chercheur d'absolu

1997

19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 23:44

lotus-de-hanburry.jpgLe bonheur n'est pas le but de la vie c'est le chemin.....Nous pouvons être heureux même si les circonstances autour de nous sont difficiles. Le bonheur ne vient pas de l'extérieur, personnes ou situation, il est dans notre coeur, on peut le retrouver si on le perd parfois... Nous traversons dans une journée, au cours d'une vie, des flux de conscience où émotions, sentiments, pensées changent ou se figent... C'est le changement qui suit le cours de la vie. Pas l'immobilisme. Nous vivons tous les jours notre vie avec des moments de grande lucidité sur le sens de notre chemin et parfois des moments de perplexité, des moments où nous lâchons prise et relativisons les choses et des moments où la colère, l'indignation, le chagrin nous assaillent. L'important est de ne pas se laisser noyer, détruire par ces sentiments passagers et liés à des conditions de vie qui vont inévitablement changer. Le plus difficile est de garder l'esprit et le coeur sains et saufs dans les difficultés. D'où l'idée d'entraîner notre esprit et notre coeur tous les jours à sentir ce qui est essentiel de ce qui ne l'est pas, à sentir ce bonheur de vivre, à vivre les évènements sans se perdre en eux, sans s'identifeir à eux et surtout sans s'identifier à nos émotions (colère, tritesse, joie, peur, dégoût). Les regarder passer et ne réagir à une situation qu'après avoir repérer  en soi la réaction la plus apropriée, la plus créative ou porteuse de changement ou au contraire la moins nuisible...  Le seul état de conscience qui vaille la peine qu'on s'y arrête vraiment  sérieusement c'est l'AMOUR. Inconditionnel. Sans prise de tête, sans séduction, sans artifices, sans calculs ni arrières-pensées. Naturel, paisible, créatif, intuitif, qui voit la Beauté du monde et des êtres et qui n'en écarte ni rejette la laideur et la souffrance aussi.

 

Published by Kita
commenter cet article
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 22:16

 Sogyal Rinpoché

Sogyal Rinpoché est une source d'inspiration et de méditation pour moi. Un être éveillé qui montre le chemin de la liberté et de la fin de la souffrance. Comment atteindre le bonheur  ? Regardons simplement à l'intérieur de nous-même, tournons notre attention vers l'intérieur, laissons de côté l'agitation du monde qui nous étourdit, nous éloigne de notre source de vie profonde.

 

 Assis le dos bien droit et le reste du corps détendu, sur un zafu par terre ou sur une chaise ( pour ceux qui souffrent de douleurs dorsales), tournons notre esprit vers nous-mêmes : qui sommes-nous ? Ces pensées qui passent là ?  Ces soucis ammassés depuis quelques temps ? Sans être coupés du monde et des autres (si nous méditons en groupe), observons notre souffle, notre respiration, soyons attentifs aussi aux bruits de l'environnement, et n'essayons pas de saisir cette idée ou de ressasser ce problème là, n'essayons même pas de les chasser. Laissons soucis et pensées se déposer quelque part dans notre tête sans plus y prêter  d'attention partculière et sentons ce qui se passe en nous au moment présent, dans ce corps, avec cette respiration, dans ce lieu où nous nous trouvons.  Lâchons prise avec le mental, son fonctionnement de saisie analytique et laissons nous aller intuitivement à cette conscience en nous qui sait, qui sent ce qui est bon pour nous ici et maintenant.

 

Observer comment fonctionne l'esprit de façon optimale et de façon ordinaire, découvrir une autre dimension, une autre ouverture de perception, de pensée....Et donc une nouvelle manière d'entrer en relation avec ce  et ceux qui nous entourent, objets, situations et personnes... et avec nous-même. Devenir bon pour nous-même et pour les autres.

 

 

 

Published by Kita
commenter cet article
23 octobre 2010 6 23 /10 /octobre /2010 22:24

 

  Affiche hommes et dieux

 

Plus que jamais ce film est nécessaire, vital pour réveiller les consciences contemporaines, enfin celles qui le peuvent encore. Son succès croissant et inattendu, 2 millions d'entrées dépassées, indique que ce film est porteur de quelque chose, d'un sens qui manque certainement à nos vies actuelles contrôlées par un matérialisme apauvrissant. Nos âmes en peine ont soif d'absolu et de sacré, de fraternité et de bonté, de courage et de conviction vraie, de foi et de compassion. Ce filme émeut, touche, sensibilise, ouvre, réveille la mémoire. Il dépeint, décrit, retranscrit, revisite, avec pudeur, discrétion, respect, en touches fines, une histoire d'hommes : des moines et des villageois confrontés à des hommes perdus à la Vie, extrémistes dans la violence et le malheur de leur idéologie de mort...

 

 micheal-lonsdale-sabrina-ouazani jpg 500x630 q95

Ce que je retiens de bouleversant, de lumineux dans ce film :

Lambert Wilson, qui incarne avec grand art la foi ardente et l'intelligence du coeur de Frère Christian de Chergé, qui affronte avec courage et foi le chef islamiste intégriste qui exige que le médecin du monastère, frère Luc (un Michael Longsdale magistral de simplicité et d'intériorité) se déplace pour aller soigner les terroristes blessées. Echanges de regards enflammés des deux côtés, tension émotionnelle extrême, tout peut basculer dans la folie et le carnage, mais la réponse de l'homme de paix à ce chef de guerre met fin à la folie...momentanément (hélas) : " Si, j'ai le choix". Pas de capitulation possible face à l'incohérance, au non sens, à l'absurde. Acceptation de l'autre mais pas sans le respect de l'intégrité de chacune des parties. Proposition du moine : c'est aux terroristes de conduire leurs blessés au monastère et pas à Frère Luc de se déplacer. Face à la force brutale de l'instinct tout à l'extérieur de Soi et perdu dans un  monde qu'il détruit, l'assurance de l'homme sage, qui ne se laisse pas dominer par la peur même si elle est en lui et qui accueille l'autre, même s'il est tueur,  et qui dégage une telle force d'esprit, que celle-ci supplante l'instinct de mort de l'autre et lui fait capituler l'âme. A tel point le chef islamiste est "saisi" qu'il tend la main, rude, soudaine, au frère Christian et que celui-ci, dans un mouvement tellement humain, hésite pris de surprise ( panique ?) et de méfiance, puis lâche prise et reçoit, prend la main de cet autre qui achève son mouvement en posant sa main sur son coeur, à l'orientale, en guise de salutation respectueuse avant de défiler.  La mission du Christ pour les Chrétiens est sans doute accomplie dans cette scène, c'est la nuit de Noël en plus. Et pour les non chrétiens, il y a toute une humanité en marche, une rencontre improbable possible mais qui sauve temporairement la situation (le chef islamiste accorde ensuite sa protection au monastère), un accomplissement de l'intelligence du coeur qui l'emporte sur la violence d'une idéologie malade. Un soin a eu lieu, relationnel, spirituel, temporaire certes.... Qui a sauvé la vie des moines cette nuit là .... 

 

 Ce qui est profondément important c'est que le moine déclare, révèle à l'autre que la tentative de l'autre pour l'asservir moralement, pour l'aliéner par la force,la contrainte, la violence ne prend pas et que là ce soir là à ce moment là, il n'y avait plus que deux hommes, deux frères, un même dieu, celui de l'intériorité, de la prière, de la foi, du livre, La Parole sacrée partagée par les deux hommes ensemble : le moine commence la citation du Coran et le chef islamiste la termine.... Et une suprême liberté, celle de vivre et de mourir en demeurant au plus profond de soi en vérité avec soi-même.

A méditer longuement.

Tout le film est une longue séance de méditation en plus d'être une grande séance de cinéma. Monsieur Xavier Beauvois merci infiniment ! Reconnaissance éternelle !

 

 

Interview de lambert Wilson et extraits du film :

 

 

 

 

Published by Kita - dans Cinéma
commenter cet article
13 octobre 2010 3 13 /10 /octobre /2010 00:27

                                            

    Grèves et manifestations à Nice !

  Ca continue !

           

  La jeunesse est la force vive de l'avenir, soutenons-là !

 

  photo Nokia 064

  

  Mardi 12 ctobre 2010 il y avait tellement de monde que la tête de cortège arrivée vers 16H30 au millieu du Boulevard Dubouchage voyait la fin du cortège qui

défilait encore dans l'Avenue Jean Médecin ! La boucle était bouclée... Cette fois-ci la présence du SGP (Syndicat Général de la Police) était discrète mais notable et la  présence des policiers en uniformes et véhicules sur le terrain moins imposante que la dernière fois... Ces fonctionnaires, en première ligne de mire pour le critère de pénibilité de leurs missions, ont bien du soucis à se faire pour l'avenir de leur conditions de travail. Leur présence à la manifestation est un signe que les temps changent et que la force "guerrière" sur laquelle compte le gouvernement est peut-être en train de prendre une direction imprévue...

 

  photo Nokia 053

 

Un esprit de solidarité, une joie contagieuse, de la rue vers les étages des immeubles où les balcons s'ouvraient sur des visages souriants, des mains qui saluaient les manifestants.... Et les "jeunes" qui, en tête de cortège, scandaient des ritournelles qui faisaient sourire les "vieux" de fierté. Et puis ceux du public qui marchaient côte à côte avec ceux du privé, la Mairie de Nice, le Conseil Général, la Préfecture, le CHU, EDF, les pompiers, Thalès, IBM, Véolia, les anesthésistes, les retraités 2010 et ceux qui vont y aller bientôt et les passants qui s'arrêtent ou qui marchent en se laissant porter par l'énergie du mouvement, qui se reconnaissent... Et ceux qui ne pouvaient pas être là, les restaurateurs, serveurs qui lançaient des sourires, des regards, des petits signes, les employés de bureau qui ouvraient les fenêtres, les pharmaciens qui sortaient sur les trottoirs, histoire de faire savoir qu'ils en sont eux aussi même s'ils n'ont pas pu être là.

  photo Nokia 478

                                  Et encore une manif le 7 septembre 2010....

 

 

Alors sur les chiffres, je dirai pour avoir fait partie du cortège auhourd'hui et en être à ma troisième manifestation sur le thème cette année, qu'il y avait bien 20 000 personnes à Nice. Sur Skynews ce soir le journaliste anglais a parlé de 3,5 millions de manifestants en France, donnant ainsi la priorité aux chiffres avancés par les syndicats. Sur Itélé, on apprend que des policiers à Marseille osent parler du maquillage des chiffres que l'on impose à leurs collègues.... En parlant des syndicats, la présence de tous, y compris une forte représentation de FO cette fois a donné une majeure force au mouvement : unité, cohésion, solidarité. Pas de clivages inutiles ou de quant-en-soi déssechant. Une intersyndicale forte et déterminée qui porte force de conviction.

 photo Nokia 082

 

 

La dernière fois, le 7 septembre,les Pompiers avaient fait forte impression par le nombre de manifestants :

  photo Nokia 476                  photo Nokia 525                              7 septembre 2010

 

 

photo Nokia 052

photo Nokia 050                                                                                                  12 octobre 2010

 

 

Le plus remarquable fut la présence des étudiants. Leur groupe en tête de cortège menait la danse avec fougue, détermination et slogans percutants. Quel panache ! Une jubilation contagieuse qui n'ôta pas le sérieux de la discipline et de l'énergie des meneurs.  Ces jeunes gens font preuve de maturité et de lucidité, d'anticipation et de projection dans l'avenir. Ceux qui disent  qu'ils sont "manipulés", "instrumentalisés" adoptent une attitude intimidante qui ne vise qu'à servir le maintien d'un pouvoir qui se marginalise par rapport à l'essence même du politique....

Un petit rappel pour nos hommes politiques s'impose en ces temps de crise afin de retrouver un peu de sens au réveil des consciences citoyennes : pour les GRECS, la politique fut la "science des affaires de la Cité" et pour Platon elle revêt un caractère éthique bien loin des préoccupations actuelles de beaucoup de nos gouvernants.  Je cite (source Wikipédia) :

 

 la politique, que Platon est le premier philosophe a identifier comme telle, a pour but de prendre soin de l'âme des citoyens, par le moyen de l'éducation. Pour ces raisons, la politique est la science du bien en général, et elle est donc supérieure à toutes les autres sciences et techniques, c'est pourquoi Platon la désigne comme technique royale."

 

photo Nokia 062

 

photo Nokia 065

photo Nokia 069

photo Nokia 079

                            12 octobre 2010 : Concentration, concertation, organisation, dynamisme, regards clairs, déterminés, ces jeunes hommes d'aujourd'hui sont trés prometteurs et devraient faire la fierté de leurs aînés. La relève pour s'occuper des affaires de la Cité est là ....

 

photo Nokia 508

 

 

"Les étudiants ne battent pas en retraite" peut-on lire sur leurs banderoles : ils sont présents à toutes les manifestations.

 

Ces messieurs du politique ont oublié leurs jeunes années militantes et idéalistes, lucides et engagées..... Qu'a donc fait d'eux le pouvoir et leurs relations avec la finance ? Et  leurs relations avec des hommes qui ont si peu, ou pas du tout réfléchi, sur la question de la morale et du Bien citoyen.....  Que lirions nous dans leurs copies si nous les renvoyions plancher sur les bancs de la fac sur le thème "Politique et éthique dans notre société" ?

Ces jeunes étudiants font preuve d'une pensée qui s'investit sur le long terme. Ils défendent donc l'avenir de leur monde, celui de demain, dans lequel ces messieurs du politique n'auront plus leur place mais où ils auront laissé les conséquences de leurs décisions.  A force de privilégier les intérêts à court terme des actionnaires qui génèrent un fort rendement de profits immédiats ils ont contribué à briser l'équilibre social, et ça ils le savent trés bien mais fonctionnent avec beaucoup de déni, d'arrogance déplacée .....

 

A bientôt donc pour une prochaine manifestation !

 

photo Nokia 495   photo Nokia 494

Suivez ce lien sur le monde.fr afin de connaître les témoignages de la dernière manifestation qui s'est déroulée aujourd'hui samedi 16 octobre : les citoyens qui sont dans la rue sont intelligents, on ne peut plus les prendre pour des imbéciles !

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/10/16/retraites-paroles-de-manifestants_1427390_3224.html

 

Dans mon prochain article je parlerai du film-évènement 'Des dieux et des hommes" de Xavier Beauvois  qui remporte un succès inespéré et qui révèle un profond besoin chez nos contemporains : celui de se sentir reliés à une profonde humanité et des valeurs autres que l'économie et la consommation.

 

 

 

 

 

6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 23:35
 
 
 
En ces temps de manifestation et de réveil salutaire des consciences, (brefs sursauts ou changements en profondeur ?), la chanson "O Bella Ciao" revient dans la mémoire collective et individuelle....
Trés connue dans sa  version contestataire, celle des partisans italiens au cours de la lutte anti-fasciste, elle est moins connue dans sa version originale attribuée à un auteur anonyme ou des auteur(e)s anonymes, les femmes travailleuses saisonnières repiqueuses de riz dans les rizières de la Plaine du Pô...
 
Ecoutons la version des partisans.
 
Traduction :
Version adaptée des partisans
Una mattina mi son svegliato
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
Una mattina mi son svegliato
E ho trovato l'invasor
O partigiano portami via
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
O partigiano porta mi via
Ché mi sento di morir
E se io muoio da partigiano
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
E se io muoio da partigiano
Tu mi devi seppellir
E seppellire lassù in montagna
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
E seppellire lassù in montagna
Sotto l'ombra di un bel fior
E le genti che passeranno
O bella ciao, bella ciao, bella ciao ciao ciao
E le genti che passeranno
Mi diranno: che bel fior
È questo il fiore del partigiano
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
È questo il fiore del partigiano
Morto per la libertà.
Traduction
Un matin, je me suis réveillé
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Un matin, je me suis réveillé
Et j'ai trouvé l'envahisseur
Oh partisan emmène-moi
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Oh partisan emmène-moi
Car je me sens mourir
Et si je meurs comme un partisan
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Et si je meurs comme un partisan
Tu devras m'enterrer
Et m'enterrer là-haut dans la montagne
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Et m'enterrer là-haut dans la montagne
Sous l'ombre d'une belle fleur
Et les gens qui passeront
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
Et les gens qui passeront
Me diront « Quelle belle fleur »
C'est la fleur du partisan
O bella ciao, o bella ciao, o bella ciao ciao ciao
C'est la fleur du partisan
Mort pour la liberté
 

 

 

 

 Voici à présent le chant de complainte poignant et de révolte des femmes
 travaillant dans les rizières....
 
Voici les paroles italiennes et la traduction des textes (extrait WIKIPEDIA) :
Version originale des mondine
Alla mattina appena alzata
O bella ciao bella ciao bella ciao, ciao,ciao
Alla mattina appena alzata
In risaia mi tocca andar
E fra gli insetti e le zanzare
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
E fra gli insetti e le zanzare
Un dur lavoro mi tocca far
Il capo in piedi col suo bastone
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Il capo in piedi col suo bastone
E noi curve a lavorar
O mamma mia o che tormento
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
O mamma mia o che tormento
Io t'invoco ogni doman
Ma verrà un giorno che tutte quante
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Ma verrà un giorno che tutte quante
Lavoreremo in libertà.
Traduction
Le matin, à peine levée
O bella ciao bella ciao bella ciao, ciao,ciao
Le matin, à peine levée
A la rizière je dois aller
Et entre les insectes et les moustiques
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Et entre les insectes et les moustiques
Un dur labeur je dois faire
Et le chef debout avec son bâton
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Et le chef debout avec son bâton
Et nous courbées à travailler
O Bonne mère quel tourment
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
O Bonne mère quel tourment
Je t'invoque chaque jour
Mais tu verras qu'un jour toutes autant que nous sommes
O bella ciao bella ciao bella ciao ciao ciao
Mais il viendra un jour où toutes autant que nous sommes
Nous travaillerons en liberté.
Published by Kita - dans walkyourtalk
commenter cet article
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 23:52

  

 photo Nokia 439

 

Plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés Place Garibaldi à Nice samedi 4 septembre 2010 pour marquer leur mécontentement et leur capacité de résistance et de mobilisation  face à la politique sécuritaire du gouvernement français. Des militants d'association, des représentants syndicaux, des partis politiques, des citoyens tous désireux d'en finir avec l' outrecuidante politique actuelle et ses passages à l'acte outranciers et ses débordements langagiers qui portent ombrage à la démocratie républicaine.

 

 

"La vraie democratie ne viendra pas de la prise de pouvoir par quelques-uns, mais du pouvoir que tous auront un jour de s'opposer aux abus de l'autorité."

  M.K. Gandhi (1869-1948)

  photo Nokia 431

 

                         " Halte aux phobies ! Roms, gitans, manouches, et aprés ?"

 

 photo Nokia 426

 

                                            "Tout le monde aimait Django le Rom..."

 

 photo Nokia 421

 

 photo Nokia 423

                                                              "  Non à la haine, oui à la solidarité"

 

 photo Nokia 420

 

 photo Nokia 441

Fin de la manifestation 

 

 photo Nokia 415

 La Place GARIBALDI juste pendant la manifestation: marche paisible et déterminée.....

 

 

 

photo Nokia 425photo Nokia 432

photo Nokia 442                                                             Des femmes engagées, passionnées !!

18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 14:36

 

Formidable Thema hier soir sur ARTE !

 

Trois documentaires sur les méfaits de la Pieuvre ou plutôt "le parasite "comme nous le présente l'auteur du premier documentaire Carmen Butta dans « La Mafia, organisation parasite » où elle démontre que le seul pouvoir dominant planétaire et agissant comme une gangrène sur la jambe d’un malade c’est bien elle la Mafia qui regroupe en son sein des personnages aussi influents que des médecins, avocats, PDG, industriels, politiques, fonctionnaires… Le mafioso n’est plus un rustre  immigré à l’intelligence habile et dégrossie voire même brillant et modeste, au cœur gros comme ça pour sa Famiglia, au code d’honneur et encore avec quelques idéaux… Le Parrain de Coppola nous fait encore rêver à des gangsters qui pouvaient nous être sympathiques à côté de ceux qui se dévoilent dans ce documentaire. Les Corléone avaient l’amour de la famiglia et de leur terre natale ou tout au moins des sentiments qui s'en rapprochaient. Les mafiosi actuels ne semblent vibrer que pour l’argent sale, très, très sale. Vraiment rien qui inspire sympathie ! Vraiment tout pour faire un documentaire qui dénonce une ignominie, une catastrophe humaine écologique sans pareil.

 

Chapeau bas au magistrat Roberto Scarpinato, humain à l'âme noble dont on a sacrifié la vie d'honnête homme pour une lutte intelligente mais sans merci contre la Mafia. Et hommage indefectible aux Juges Falcone et Borsellino.... Et admiration et gratitude sans réserve pour Alessandro Iacuelli écologiste activiste qui révèle le scandale aux conséquences dramatiques des déchets toxiques de Campanie, région de Naples, transformés en ....compost et fertilisants ! Légumes, fruits, troupeaux, agneaux empoisonnés par le lait de brebis, bergers, citoyens... Cancers qui déciment la moitié des familles vivant sur des sites contaminés....

 

Pour ceux qui n'auraient pas pu voir les documentaires, ils demeurent visionnables jusqu'au 24 août sur le site de ARTE, voir liens ci-dessous :

 

link 

documentaire ARTE mercredi 17 août 2010 La Mafia, organisation parasite( 52 minutes)

 

À l'image traditionnelle de la pieuvre, la réalisatrice Carmen Butta préfère celle du parasite : comme lui, la mafia infiltre les structures existantes pour les détourner et les exploiter à son profit. Le documentaire accompagne des magistrats ou des hommes politiques siciliens qui combattent ce fléau. Contraints de vivre sous haute protection, ils s'accordent à dire que les mafiosi n'ont rien d'une espèce en voie de disparition. L'emprise du crime organisé sur la justice, l'administration, les milieux politiques, progresse. Et cette "criminalité du troisième millénaire", explique Rosario Crocetta (photo), ancien maire devenu député au Parlement européen en 2009, s'étend de plus en plus à des pays comme l'Allemagne, traditionnellement épargnés.

 

link

 documentaire ARTE mercredi 17 août 2010 Un business pas trés propre (43 minutes)

 

"Tandis que les poubelles s'amoncellent dans la ville de Naples, l'arrière-pays est victime d'une pollution plus dangereuse encore : le dépôt illégal de déchets toxiques qui empoisonnent les sols et déciment les troupeaux. Depuis les recherches menées par le physicien et défenseur de l'environnement Alessandro Iacuelli jusqu'aux témoignages d'ouvriers travaillant dans une usine de traitement de déchets de la région de Leipzig en passant par les investigations de la justice napolitaine, ce documentaire met en lumière un trafic à l'échelle européenne, orchestré, selon les enquêteurs, par la Camorra."

 

link   (20 minutes)

documentaire ARTE mercredi 17 août 2010  Entretien avec Roberto Scarpinato

 "Roberto Scarpinato travaille depuis 1988 au pôle anti-mafia de Palerme, il vit constamment sous protection policière. Collaborateur et proche des procureurs Giovanni Falcone et Paolo Borsellino, assassinés en 1992, il a imposé la mise en place d’une cellule d’enquête qui intervient dans le cas de crimes de la mafia liés aux sphères politique et économique. Un entretien réalisé par Thomas Kausch."

 

 

Published by Kita - dans Documentaire
commenter cet article
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 12:33

indigenous.jpg

Bonjour mes amis !

 

C'est aujourd'hui la Journée Internationale Mondiale des Populations Autochtones (Aborigènes, Indiens d'Amérique du Nord et du Sud (Amazonie), Peuples d'Afrique ( Touaregs, Pygmées, Himbas....)et d'Asie, Océanie, Kanaks, Maoris et Papous, etc...). Ils représentent environ 370 millions de personnes sur Terre....qui vivent selon des valeurs qui ne sont pas celles du monde capitaliste mondialisé mais qui en subissent les conséquences catastrophiques.... Beaucoup parmi nous partagent ces valeurs même si nous sommes issus de la culture dite dominante, prédatrice et colonisatrice, mais aussi humaniste, "scientifique éclairée" et issue de la même Nature et enfants de la même Terre.

Alors que se déchaînent les forces de la Nature sur nous les petits hommes (Russie en flamme, Pakistan, République Tchèque, Pologne et Allemagne sous les eaux torrentielles) et nous font paraître comme des fourmis au regard de la puissance des forces colossales de la Nature (au fait appelons un chat un chat :  parlons de Nature au lieu d'environnement ou de météo !!!), rappelons-nous que si nous voulons survivre demain et mieux vivre aujourd'hui il FAUT se rassembler autour de ses valeurs pour résister aux déferlantes sociales, économiques, climatiques, s'opposer à la destruction de la Connaissance et à la diffusion d'une "pseudo-culture de masse" futile et matérialiste.

Rappelons-nous le destin commun de l'humanité : ce qui m'affecte moi dans mon pays aura des conséquences à l'autre bout du monde....C'est une loi d'interdépendance qui régit les relations entre les hommes et entre l'Homme et l'Univers.... Ce qui affecte mon ami me touche et ainsi de suite... Les écologistes purs et durs, les associatifs pas les politiques,  il y a 30 ans avaient lancé des cris d'appel à la vigilance par rapport à nos modes de vie de pays "riches".... Personne ne les a écouté....On les traitait de hippies et de doux rêveurs.... Ils ne faisaient que rappeler les lois fondamentales de la vie qui ont permis aux peuples autochtones de passer des siècles sur cette Terre. Alors que nous Homo Economicus  nous mettons  en péril l'existence même de la Vie depuis la Révolution Industrielle !!!!! C'est d'une REVOLUTION HUMAINE dont nous avons besoin !!!

Soutenons-nous les uns et les autres et soutenons les causes auxquelles nous croyons.

En cliquant ci-dessous vous irez voir ce que c'est précisément cette Journée Des Peuples Autochtones et peut-être vous vous sentirez mieux en forme, en harmonie avec les forces de la Vie, même si c'est de la colère. Il y a des colères saines qui débouchent sur des actions décisives, des changements importants....Ne serait-ce que dans  votre esprit. Mais l'esprit et le corps n'étant que le recto et verso du même être, un changement tangible s'opère lorsqu'on arrête de se mettre des œillères, celles que l'on se choisit par peur de vivre (mais oui, mais oui) et celles que le contrôle social dominant nous fait porter sournoisement.

 

http://www.un.org/depts/dhl/dhlf/indigenous/index.html

 

http://www.mediaterre.org/international/actu,20100809094748.html

 

Mes amis, je vous souhaite une bonne journée.

 

 

Published by Kita - dans walkyourtalk
commenter cet article
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 00:05

 

 Avatar Couple taille 2
Chers amis,
 
je retrouve du temps pour ressentir, penser et écrire alors je voudrais partager avec vous l'émotion et les réflexions que me causent les dernières catstrophes climatiques et naturelles actuelles. Histoire de me prouver que je ne suis pas, que nous ne sommes pas anesthésiés face à toutes ces catastrophes en chaîne et ces êtres qui souffrent, qui s'affichent sur nos écrans LCD, plasma ou cathodique, et qui sont commentées de façon si technique et détachée par nos journalistes qui nous font passer les médailles de Vancouver juste aprés, histoire de nous remonter le moral...  
 
Alors, allô, allô, il y a toujours quelqu'un, un être humain qui sent, qui vibre, qui s'émeut, s'indigne, agit, se rebelle, protège, combat, encourage, soutient sur cette planète et qui ne promet pas de l'argent qui ne vient pas ou ne se contente pas de faire du show politique ? Oui, des gens formidables touchés par des pertes et qui en aident d'autres en Vendée, à Haïti.... Des citoyens ordinaires et moins ordinaires enthousiastes et solidaires dans la tragédie. Ah, l'humanité, enfin un certain nombre d'humains va plutôt bien !
 
Et puis Nicolas Hulot, Hubert Reeves, Joseph Stiglitz, Eva Joly, Yann Artus-Bertrand, Al Gore, les Sages des Cultures traditionnelles, les mystiques, ont tiré la sonnette d'alarme sur nos conditions de vie sur notre planète, fait des livres, des films, des conférences, ont rencontré les dirigeants du monde entier, ont averti et continuent de le faire, depuis des années. Ces personnalités   ont la chance de posséder un esprit éclairé (ou guidés/aidés par des forces bienveillantes ?).
 
Depuis quelques années la Nature donne dans la démesure sur toute la planète et en ce moment la France est éprouvée durement par la tempête Xynthia, qui a provoqué des noyés dans leur maison.... La tempête touche actuellement la Belgique et l'Allemagne... Le séisme et le tsunami au Chili, le tremblement de Terre à Haïti, (et l'an dernier le séisme à Aquila en Italie, on l'a déjà un peu oublié celui là hein?).....Et il faudrait aussi s'interroger sur la santé psychique de nos contemporains athés, croyants ou bien pensants qui provoquent les catastrophes financières, les suicides chroniques de salariés, la prostitution infantile et la chasse aux enfants par les pédophiles sur le Web, l'absence d'une saine autorité dans nos collèges où les adolescents sont abandonnés à leur mal-être,  les corruptions monstrueuses, les flops immobiliers mégalomaniaques de Dubaï....Et les milliers d'hectares de forêt primitive qui partent en lambeaux en Amazonie depuis des années, le poumon vert du monde transformé en salon en teck autour de nos piscines  !!!!!........ Ca fait vraiment un peu trop vous ne trouvez pas pour ce début de XXI eme siècle ? On attribue à André Malraux, mais en fait ce ne serait pas lui, l'idée que le XXI ème siècle sera spirituel ou ne sera pas..... Notre Côte d'Azur a été épargnée, protégée jusqu'à ? Nous avons à Nice la Baie des Anges certes et parmi vous il y en a qui prient les Anges..... Mais nous sommes une zone sismique et à raz de marée. Moi ça ne m'a jamais fait peur les forces de la Nature mais les forces mal canalisées, non sublimées de l'Homme oui.... A la question : "Personnellement craignez-vous davantage un psychopathe, un directeur qui applique un plan de restructuration ou un raz-de marée ?" que répondez-vous ?  L'Homme n'est-il pas une espèce composée de nature et de culture (créatrice de valeurs)?  La Shoah n'était-elle pas pire que la destruction de Haïti ?  Discutable ? Peut-être....  Qu'est-ce qui fonctionne encore bien dans notre monde, ou  plus modestement pas si mal,  sur notre belle planète ? Mais tout ceux qui vivent chaque jour amitié solidaire, chaleur humaine, beauté et harmonie (merci les artistes, car parmi vous il y en a ), humanistes engagés, et croyants (chrétiens, musulmans, juifs ), bouddhistes, hindouistes, agnostiques engagés pour faire vivre des valeurs humaines et sacrées, pleins d'amour ou d'enthousiasme et de respect pour cet incroyable aventure qu'est la Vie, vous et moi !!!!!. Je ne parle pas de religieux, mais de Sacré, de Spirituel....Comme une amitié est sacrée, un lien à un enfant, une prière.
 
Alors quand je lis les commentaires de Nicolas Sarkozy sur la tempête, ci-dessous, j'aurais envie de lui envoyer cette pensée d'une femme amérindienne de la tribu Yuma, exprimée en 1909, mais bien sûr je ne le fais pas et je préfère vous l'envoyer  : 
 

Nicolas Sarkozy a annoncé à cette occasion une aide de trois millions d'euros, une double inspection sur les causes de la catastrophe avec un premier rapport dans les 10 jours, un plan de renforcement des digues et des aides pour les agriculteurs

"Il faut qu'on s'interroge pour savoir comment en France au XXIe siècle des familles peuvent être surprises dans leur sommeil et être noyées dans leurs maisons", a-t-il ajouté plus tard lors d'une table ronde à la préfecture de La Rochelle avec élus locaux et les services de l'Etat pour faire le point.

"Nous devons faire de toute urgence toute la lumière sur ce drame inacceptable et incompréhensible", a-t-il souligné.

 

Alors écoutons à présent Chiparopaï :

 

 

"Qui dit à l'arbre qu'il est temps pour lui de faire sortir ses feuilles ? Qui dit à ces merles que les beaux jours sont revenus et qu'ils peuvent dorénavant retourner vers le nord ? Les oiseaux comme les arbres obéissent à Quelque Chose qui possède la connaissance. Sans cela, aucun d'entre eux ne pourrait prendre une décision ou [direction]. Souvent, je viens m'asseoir seule dans le désert pour observer toutes ces myriades de petites fleurs, et je me dis à moi-même : Qui vous a dit que le printemps était de retour pour que vous puissiez éclore ? Quelque Chose de trés grand ordonne à tous la manière de vivre. Nous sommes pareils aux fleurs. Nous vivons et nous mourons et, sur nous-mêmes, ne connaissons rien. Mais il y a un Grand Mystère qui nous enseigne. Il nous enseigne la manière de vivre. Et lorsque nous devons mourir, nous sommes alors envahis par une joie. Il n'existe aucune différence car face à la mort, nous redevenons tous semblables." (Voix des Grands Chefs Indiens, Editions du Rocher, 1994)

 

Si cette lecture a provoqué en vous de la perplexité et vous ne trouvez pas de logique c'est que vous l'avez lu avec un esprit cartésien. Il sera nécessaire de "défocaliser" le mental (ou lâcher-prise), comme disent les psychologues cognitivistes, pour sortir de la manière ordinaire de percevoir le monde (selon le mode analytique appris sur les bancs d'école). Laissez tomber le digital,  la pensée calculatrice, pour quelques secondes et expérimentez l'analogique, la pensée intuitive. Sentir avant de penser.....

 

Si vous éprouvez de la joie, de la jubilation ou de la sympathie c'est que vous faites partie de mes ami(e)s

 

Si vous n'éprouvez rien du tout, c'est que , Bonne nuit, vous êtes crevés et il est temps d'aller dormir !

Published by Kita
commenter cet article
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 15:34

Nantes 2008 J'y suis ! Au Z nith-7Il y a des rencontres qui nous laissent la certitude que la sagesse et la sérénité sont toujours des trésors de l'humanité et toujours réalisables même à notre époque si tourmentée. Celle que j'ai faite avec le Dalaï Lama est de celle-là.
J'ai eu la chance immense de pouvoir participer aux enseignements qu'a donné Tenzin Gyatso, XIV eme Dalaï Lama, chef politique et spirituel du Tibet, mais surtout émanation du Bouddha parmi nous, fidèle serviteur du Dharma et homme souriant et généreux.  
Le Zénith Métropole de Nantes qui accueillait l'évènement était comble. Peut-être 4000 personnes ou plus. La salle était transformée en temple bouddhiste avec des colonnes de tissus colorés, des tangkas tibétains représentants les bouddhas, le trône de sa Sainteté, un espace pour les lamas accompagnants le Dalaï Lama à gauche sur la scène et à droite prés du trône, une petite table pour le traducteur officiel, Matthieu Ricard. Traduisant depuis l'anglais et le tibétain, Matthieu Ricard a rendu parfaitement accessible l'accés aux enseignements. Les enseignements débutaient le matin vers 9h30 et se terminaient vers 11H30 ou midi et reprenaient à 14h et jusqu'à 16h. Ils se sont déroulés du samedi 16 août au mercredi 20 août 2008 avec ce jour là une initiation  où ceux qui le désiraient ont pu être introduits sur la voie du bouddhisme tibétain en tant qu'adeptes laïcs ou "upasakas". Un baptême collectif en quelque sorte qui a pu laissé entrevoir la voie de la pratique pour les sympathisants ou les curieux. C'était à la fois trés impressionnant et émouvant, en tous les cas pour moi, qui suis dans une démarche de recherche de sagesse spirituelle. Pour un esprit trés cartésien ou plutôt laïc, la question du gourou a pu se poser peut-être. Mais dans le bouddhisme le "maître" permet au débutant d'avoir un repère dans sa démarche et de se fier à lui pour son initiation. Il y a un travail d'affiliation spirituelle si je puis dire qui introduit l'initié ou le débutant dans une voie où la loi d'interdépendance s'offre à nous comme une réalité vivante. Il n'y a pas de chacun pour soi, d'appropriation personnelle et intellectuelle d'un "savoir" bouddhiste, mais un vécu, des expériences méditatives, des liens qui se tissent entre maîtres et disciples et entre adeptes comme dans tous groupe humain qui travaille, échange ou crée. Ici à Nantes, auprés du Dalaï Lama, ces journées d'enseignements cloturées par cette initiation, ont crée j'espère un champ d'ouverture merveilleux pour tous ceux venus l'écouter. Chacun est reparti en emportant des choses trés différentes, peut-être même des doutes ou des déceptions, je n'en sais rien. Car le Dalaï Lama ne fait pas de prosélytisme. Le dernier jour, il nous a offert de pouvoir vivre de l'intérieur et généreusement ce que peut être un rituel. Il avait précisé les journées auparavant que le bouddhisme est une science, une religion et une philosophie. A chacun de recevoir ce dont il a besoin d'autant plus qu'il s'adresse à des personnes de cultures trés différentes. Et qu'avant de changer de religion il faut réfléchir trés sérieusement au sens que ça a, car c'est difficile et ça peut engendrer des confusions. "It's better to keep its own tradition" a t-il bien indiqué.

Published by Kita - dans Bouddhisme
commenter cet article